Pharmacien

Le télésoin étendu aux pharmaciens et auxiliaires médicaux

Le 4 juin dernier, le Journal Officiel a publié un décret définissant les conditions pour le télésoin réalisé par les pharmaciens et une liste d’auxiliaires médicaux. 

Le télésoin, c’est quoi ?

Il offre aux professionnels de santé paramédicaux ou pharmaciens la possibilité d’accompagner un patient et de le suivre à distance grâce au numérique. Encore une pratique renforçant le projet ‘’Ma Santé 2022” initié par le gouvernement en vue de digitaliser le milieu médical. Son recours relève d'une décision partagée du patient et du professionnel réalisant le télésoin.

Par exemple, lors d’une rééducation, le kinésithérapeute du patient peut organiser des séances de rééducation à distance s’il dispose de tout le matériel nécessaire afin de lui éviter de se déplacer.

Le télésoin pris en charge de manière pérenne

Après avoir pris des mesures dérogatoires lors de la crise sanitaire pour les patients atteints ou suspectés d’avoir la Covid-19, le gouvernement fait un nouveau pas vers la télésanté : Durant la crise sanitaire, le télésuivi infirmier, les consultations à distances des sages-femmes, des actes de télésoin des pharmaciens d’officines… avaient obtenu des mesures dérogatoires. Aujourd’hui, le ministère a rendu cette prise en charge possible au-delà de la crise sanitaire dans son décret datant de juin dernier : "À l'exclusion des soins nécessitant un contact direct en présentiel entre le professionnel et le patient, ou un équipement spécifique non disponible auprès du patient, un auxiliaire médical ou un pharmacien peut exercer à distance ses compétences. Le recours au télésoin relève d'une décision partagée du patient et du professionnel réalisant le télésoin."

Les auxiliaires médicaux concernés sont les suivants : 

  • Audioprothésiste, 
  • Diététicien,
  • Epithésiste,
  • Ergothérapeute, 
  • Infirmier,
  • Manipulateur d'électroradiologie médicale, 
  • Masseur kinésithérapeute, 
  • Oculariste, 
  • Opticien lunetier,
  • Orthopédiste orthésiste,
  • Orthophoniste,
  • Orthoprothésiste,
  • Orthoptiste, 
  • Pédicure podologue, 
  • Pharmacien, 
  • Podo orthésiste,
  • Psychomotricien,
  • Technicien de laboratoire médical.

Des actes rémunérés

Le ministère a également annoncé que des négociations conventionnelles pour chaque profession concernée sont en cours ou vont être lancées concernant la facturation de ces actes.

Pour le pharmacien, la prise en charge des actes de télésoin par l’Assurance Maladie est dépendante de ‘’la réalisation préalable par un pharmacien, en présence du patient, d’un premier soin, bilan de médication ou entretien d’accompagnement d’un patient atteint d’une pathologie chronique”
L'arrêté paru le 4 juin indique aussi que : "Les tarifs des activités de télésoin réalisées par les pharmaciens ne peuvent être supérieurs à ceux fixés pour les mêmes activités mettant physiquement en présence le professionnel de santé et le patient." 


Pour en savoir plus c’est ici