Infirmier / Ehpad

Ce qu’il faut retenir : Avenant n°3 encourageant la télémédecine

Cet avenant signé le 4 février dernier modifie l’accord national des centres de santé du 8 juillet 2015 et encourage la télémédecine à se développer.

Des aides forfaitaires

Cette évolution de l’avenant n°3 met en place des aides pour la participation des centres de santé à la prise en charge de soins non programmés, dans le cadre d’une régulation territoriale et des missions assurées par les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS).

En plus de ces aides forfaitaires la mise à jour de l’avenant montre un encouragement au développement de la télémédecine en valorisant son recours avec : 

  • Des aides à l’équipement des centres de santé (vidéotransmission sécurisée, équipements médicaux connectés…).
  • Des investissements dans l’ouverture du dossier médical partagé.
  • La mise en place de médiateur en santé améliorant l’accès aux droits sociaux et offrant un accompagnement psycho-social.


Les centres de santé infirmiers bénéficient de deux mesures spécifiques 

  • Deux aides à l’équipement (vidéotransmission et équipement médicaux sécurisés).
  • Des indicateurs recensant les ouvertures des dossiers médicaux partagés par les infirmiers des centres de santé .

Les centres de santés ayant recours à la téléexpertise ont le droit eux aussi à une nouvelle aide financière.

Cependant cette évolution décline aux centres de santé les aides au recrutement d’assistants médicaux.


Des contrats incitatifs

Enfin, de nouveaux contrats incitatifs démographiques sont mis en place pour les centres de santé dentaires et infirmiers. Ces derniers ont pour but de favoriser l’implantation des centres de santé en zone sous-dense avec une majoration pour les infirmiers. 

Source : Avenant 3